mardi 11 décembre 2012

Comment supprimer une balafre sur un parquet ?...

Aujourd'hui je vous présente une vidéo afin de vous expliquer comment supprimer une balafre sur un parquet.
Un de mes clients à Nice a eu la mésaventure de recevoir un plombier peu précautionneux qui a tiré sur son parquet fraîchement rénové un radiateur (...) Pris par le temps et ne désirant pas subir les désagréments de la manutention des meubles et du dérangement que cela occasionne il a opté pour la solution d'une intervention partielle sur son parquet en vieux chêne massif.
Sur certaines balafres il est possible d'utiliser de la cire teintée pour maquiller les dégâts mais dans le cas présent cela n'aurait été d'aucune utilité.
 Il aurait été possible d'utiliser une ponceuse excentrique si la surface à traiter avait été plus importante, mais dans ce cas de figure, je choisi de procéder à l'aide d'un simple racloir, comme mes aînés le faisaient au(x) siècle(s) passé(s). Et le résultat est parfait avec un peu de patience et d'huile de coude.
La démonstration en vidéo :









mon site web

samedi 8 décembre 2012

Comment poser, poncer, vitrifier votre parquet vous même....

Toutes les étapes de A à Z pour poser, poncer, vitrifier votre parquet vous même et poser vos plinthes...
Voici une vidéo que j'ai réalisé afin de vous permettre d'effectuer vous même vos travaux de parquet, qu'il s'agisse de la pose, du ponçage, de la vitrification, de la pose des plinthes, vos disposez de toutes les infos nécessaires afin d'effectuer vous même ces opérations.
Besoin d'infos supplémentaires ? posez vos questions dans la rubrique "commentaire" de la vidéo et je vous répondrais aussi précisément que possible dans les plus brefs délais !

La vidéo :  


Prochainement je vais vous réaliser d'autres vidéos, notamment pour vous apprendre à réaliser une pose de parquet collé "au cordon", pose d'un parquet à lames droites ( à l'Anglaise), à bâton rompu (chevron), ainsi que la réalisation d'un ragréage en vu de rectifier une planimétrie pour une pose de parquet, mais aussi un ragréage à but décoratif afin d'obtenir un aspect béton ciré, divers créations de parquets avec incrustation de motifs ou de matériaux tels que la pierre, des galets, ou autres.... Bref bien d'autres vidéos sont en préparation, et si vous avez des suggestions n'hésitez pas !

Alexandre.

lundi 3 décembre 2012

Le sapin, bois dont on fait les parquets, les cercueils et les ministres...

Autant vous le dire tout de suite monsieur le ministre, je n'ai rien contre vous. A vrai dire, votre air bonhomme et avenant vous rend même sympathique, du moins à mes yeux.
En fait, je ne vous connais pas vraiment, vous êtes ministre du travail, du chômage, ou un truc dans le genre si j'ai bien compris ?
En tout cas, je vous connais sans doute plus que vous ne me connaissez.
Qui je suis ? Personne, ou du moins, personne d'important, personne qui  ne soit capable de mettre des centaines de milliers de français dans la rue, de bloquer le pays, d'inverser le cours d'une élection...
Aucune capacité de nuisance.
Personne peut être pas, mais pas grand chose, certainement.
Pourtant, les insignifiants comme moi sont plusieurs centaines de milliers en France.
Les artisans...
Vous avez décidé d'augmenter la TVA de 7 à 10% dans le bâtiment, et d'offrir en compensation un crédit d'impôt calculé sur la masse salariale, ce qui permettra d'abaisser le coût du travail d'environ 6%.
C'est une trés bonne idée.
Le seul problème, en ce qui me concerne, et je ne suis pas le seul dans ce cas, est que je n'ai pas de salarié(s).
Je ne bénéficierai donc pas de cet allegement du coût du travail, alors que mes concurrents employeurs, oui.
Concrètement, qu'est ce que cela signifie ?
Ca veut dire que je serai moins compétitif que les entreprises ayant recours à de la main d'oeuvre salariée, à moins de réduire mes marges, donc de gagner moins.
Monsieur le ministre, au nom de quoi mon emploi, mon travail, que j'ai créé aurait- il moins de valeur qu'un emploi salarié ?
Ne mérite-t-il pas d'etre, lui aussi, protégé ou aidé ?
Au même titre que les autres emplois, ni plus, ni moins ?
Pourquoi faites- vous donc une distinction de statut entre un emploi salarié, et un emploi "indépendant" ?
Où se trouve donc l'équité républicaine qui vous est, j'en suis certain, si chère ?
Ne vous suffit- il pas que nous ne puissions plus répondre aux appels d'offres en France car non compétitifs face aux entreprises polonaises ou espagnoles ?
Appels d'offres financés par nos impôts, mes impôts...
Ne vous suffit- il donc pas de nous imposer la concurrence déloyale des auto-entrepreneurs, qui payent entre 11 et 25% de charges quand nous en payons environ 47% ?
Ne vous suffit- il donc pas que nous payions plus d'impôt sur le revenu (en pourcentage du revenu réél) que madame Bettencourt, ou de charges sociales (en pourcentage toujours) que les grands groupes de distribution (merci aux exonérations de charges diverses et variées) ?
Je ne réclame pas de payer moins que le autres, je pense qu'une société civilisée se doit de financer ses services publics et la protection des plus faibles, je réclame l'égalité devant l'impôt, l'égalité devant les contributions sociales, la garantie que la puissance publique veillera au bon respect des règles de concurrence, et qu'elle n'en n'encouragera pas les distorsions...
Vous voyez monsieur le ministre, je suis parqueteur, je me fournis chez des fabriquants français, et je suis pénalisé.
Parce que je n'ai pas d'employé(s)...
A coté de ça, les grandes surfaces de bricolage se fournissent par containers entiers en Chine ou ailleurs, et elle sont récompensées, elles bénéficieront du crédit d'impôt.
J'ai souvent dit sur le ton de l'humour qu'en tant qu'artisan, pour le fisc, je suis potentiellement un fraudeur, pour mon banquier, un risque, et pour mes beaux parents soixante huitards repentis ayant fort bien vendu leurs idéaux, un raté...
Aujourd'hui, monsieur le ministre, je le dis, mais je n'ai plus envie de rire...

Alexandre Azzi  Parqueteur.

dimanche 2 décembre 2012

Comment entretenir son parquet

A cette question récurrente, j'ai souvent lu, ou entendu des conseils inadaptés, voire délétères.
Quatre types de finitions peuvent protéger un parquet.
La plus courante est la vitrification, pellicule mince assurant la protection du parquet en surface.
Balai, ou aspirateur avec brosse, une goutte de liquide vaisselle (savon neutre) dans un seau d'eau, et une serpillère tres essorée que l'on applique sur la surface permettent d'entretenir votre sol.
L'usage de détergents agressifs est à proscrire, de même que l'alcool, qui est un solvant puissant, et qui attaquera votre protection.
Toute matiere abrasive (tampon vert, micro fibre...) est également à éviter.
La cire, ou tout autre dérivé, ainsi que l'ensemble des produits d'entretien "spécial parquet" sont également à fuir.
Vous ne feriez que graisser une surface qui ne pourra absorber votre produit, et si vous pouvez espérer un bénéfice immédiat, le résultat sera catastrophique sur du moyen terme (un peu comme quand on passe de l'huile sur le tableau de bord de sa voiture, ça brille au début, et ça attire et retient toutes les salissures ensuite).

Les métalisations et autres produits de rénovation entrent dans la même catégorie, seule diffère la durée de bénéfice immédiat (environ 6 mois).

Viennent ensuite les parquets huilés, ou huilés cirés, qui s'entretiennent au savon noir, suivant la meme méthodologie que précédemment.
Ils peuvent en revanche être rénovés et entretenus, de façon périodique (tous les six mois à un an), avec une couche générale d'huile parquet spécifiquement adaptée à leur traitement.

Pour finir, les parquets cirés.
L'eau est à proscrire, même en petite quantité.
L'entretien se fait au balai, à l'aspirateur, et il sera necessaire de repasser une couche de cire chaque fois que necessaire.
Les tâches locales se nettoient également à la cire, appliquée au chiffon doux, puis lustrage.
Pour plus d'infos : Mon site web

jeudi 29 novembre 2012

Parquets de Nice (et sa région)

On distingue deux principales familles de bois utilisées dans les parquets de Nice et ses environs:
Les résineux (pin, méleze, et surtout pitchpin), ainsi que les feuillus (essentiellement, voire exclusivement du chêne et du hetre), agrémentés à l'occasion de frises et parements en bois colorés brun-rouge (acajou ou sappelli).
Chaque essence a connu son heure de gloire, en fonction du style architectural et de son époque de mise en oeuvre.

La premiere époque du parquet niçois date de la fin du XIXeme, il est alors utilisé dans de tres belles constructions d'inspiration victorienne ( Régina à Nice ou l'hotel particulier Menier à Cannes).
C'est l'âge d'or du pitchpin, résineux au fil droit, rougeoyant, et à la couleur brune orangée une fois verni.
La logistique n'étant pas aussi performante et efficiente qu'aujourd'hui, les produits utilisés étaient essentiellement locaux.
Ce parquet était généralement posé à l'anglaise, cloué sur lambourdes.
Il est à noter que dans certaines constructions de prestige, comme le Régina, il pouvait à la fois être cloué et reposer sur un lit de gravette recouvert d'un feutre bituminé, avec des variantes de pose de type bâton rompu.

Vient ensuite la période Belle Epoque, et l'utilisation de plus en plus fréquente du chêne, toujours en massif, d'épaisseur généreuse (environ 27mm), et toujours cloué sur lambourdes.
Il est à noter que le Majestic, à Cimiez, datant de 1900, peut être considéré comme une batisse de transition entre le style victorien et le style belle époque, empruntant à l'un ses hauteurs sous plafond majestueuses, ses volumes grandioses, ses moulures spécifiques, et à l'autre sa propension à utiliser l'acier et le verre en parement de façade.
C'est le règne du parquet chêne ciré, des patins, de la paille de fer, de l'odeur d'encaustique.


Les années 30 voient apparaître le style art-déco, le chêne est toujours l'essence reine, les poses se diversifient, en bâton rompu, en Provence (panneaux de chêne avec cabochons, frises en acajou ou en sappelli), en point de Hongrie, résultante de l'influence parallèle du style Hausmanien.
Les poses se font alors aussi flottantes sur lit de sable ou gravette, recouvert de feutre bituminé.

Les années 40-50 sont marquées par le développement du hêtre  souvent posé en bâton rompu, nos amis italiens, très présents dans notre ville étant très attachés à cette essence particulièrement homogène et uniforme, presque ennuyeuse...
Bois présentant la particularité de ne pas faire d'écharde, il est en revanche très apprécié des insectes xylophages qui s'en régalent.

Les années suivantes ne présentent pas de courant particulièrement novateur, tout juste peut- on observer le développement de la planchette (parquet mince sans emboîtage), du parquet mosaïque (ou damier).
Le parquet dans les constructions neuves se réserve essentiellement aux chambres, les esthètes de cette époque ayant eu la curieuse idée de faire déborder les matériaux des parties communes (hall d'entrée, paliers d'étages) vers l’intérieur des pièces de vie des appartements...

Cependant, depuis les années 80 se sont développées de nouvelles colles, polyuréthanes puis MS polymères, qui ont permis la pose de parquets sur presque toutes les surfaces, prenant le pas sur les poses clouées ou sur lit de sable.
Cette période a été marquée également par l’avènement des essences exotiques, aux couleurs vives, le padouk (rouge sang), le wengé (noir), le merbau (brun-rouge-orange), ou le teck (miel).
J'ai ainsi vu dans une grande surface de bricolage du parquet en teck provenant d’Amérique du sud alors que ce bois ne se trouve qu'en Asie ou en Afrique.
Mais depuis qu'on fait du Cabernet-Sauvignon en Amérique, plus rien ne m'étonne...


Alexandre Azzi 
     Votre Parqueteur

samedi 24 novembre 2012

Prochain chantier...

Cette semaine je vais réaliser une petite vidéo explicative de toutes les étapes, dans les regles de l'art, de la pose (collée) d'un parquet, comprenant le "départ" avec calcul du bon angle de façon à ce que votre pose soit droite et d'équerre, le ponçage, la vitrification ainsi que la pose de plinthes.
Suite à un dégât des eaux je dois intervenir sur Nice pour remplacer un parquet de type " mosaïque"(ou damier)  ayant subi trop de dommages pour être rénové. Le parquet mosaïque est considéré ( à tort) comme le parquet du pauvre, car relativement bon marché et d'une faible épaisseur (8mm).
Cependant, vous pourrez constater, une fois achevée la réalisation, que ce type de parquet est du plus bel effet et présente la particularité d'être très résistant dans le temps.
La vidéo sera disponible sur ce blog ainsi que sur  Ma chaine YouTube .
Bonne semaine à toutes et à tous !

Votre parqueteur.

mardi 20 novembre 2012

Vidéos...

N'hésitez pas à vous abonner à ma chaine YouTube, vous y découvrirez bientôt mes vidéos avec tous les "trucs et astuces" afin de réaliser vos projets de parquets vous même, dans les règles de l'art !  Ma chaine YouTube
Alors abonnez vous et à bientôt !

Comment choisir son parquet ?...

Le choix de son parquet n'est pas à prendre à la légère, car il vous accompagnera durant des années, participera à l'ambiance de votre intérieur et selon votre surface, son budget peut s'avérer conséquent, il est donc primordial de prendre son temps, de bien réfléchir et ne pas hésiter à contacter divers professionnels afin d'avoir plusieurs avis éclairés, mais le premier de mes conseils est de vous assurer qu'il soit bien aux normes NF. Aujourd'hui encore, malheureusement, bon nombre de grandes surfaces de bricolage ou de professionnels proposent des parquets bruts ou finis d'usine ne répondant pas aux normes NF (ils affichent des normes CE, beaucoup moins contraignantes) et ne sont pas forcément moins chers...
Votre choix doit également être déterminé en fonction  du lieu auquel le parquet est destiné, salle d'eau, magasin, salon, chambre adultes ou enfants, bureau, extérieur, etc... il est possible de mettre du parquet dans son garage ( un client me l'a demandé) pour y parquer votre collection de Mercedes à condition de choisir un parquet ( et un vitrificateur) adéquat...

Compagnon Parqueteur...

Compagnon Parqueteur... Quelle noble distinction ! Il n'est pas rare de trouver sur le net ou dans divers annuaires professionnels des Compagnons Parqueteurs ou bien des Compagnons du Parquet, hors les COMPAGNONS DU DEVOIR n'ont aucune section de parquet, par conséquent il n'existe pas ( hélas) de compagnon Parqueteur... Il s'agit ni plus ni moins que d'une usurpation de titre dans le but de vous tromper en s'attribuant une des plus hautes qualifications artisanales.
Le compagnonnage ne reconnait que 26 métiers aujourd'hui, dont celui de charpentier, menuisier, et ébeniste.
Un compagnon se doit d'avoir certaines valeurs, le respect de ses outils, et une honneteté certaine.
Quelle pitié que de voir certains s'afficher avec le titre usurpé de "compagnon", et mettre sur leur site des réalisations effectuées avec des parquets de grande surface de bricolage...